Votez !



A quoi rêve l'eau dormante ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Alia
Voir le profil de l'utilisateur
Celle-qui-écoute
SOEUR ITINERANTE
avatar
Joueur
Féminin

AGE : 25
MESSAGES : 230
DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

Personnage

...
AGE: 27 ans
SURNOM: Celle-qui-écoute
PROFESSION: Soeur Itinérante
Celle-qui-écouteSOEUR ITINERANTE
Message Sujet: A quoi rêve l'eau dormante ? | Mar 8 Jan - 20:10

Le regard perdu dans les tréfonds de son verre, contemplant les reflets ambrés de l’alcool, Alia écoutait. D’un geste rêveur, elle manipulait son verre. La taverne était bien remplie. La soirée battait son plein. Une douce mélopée s’élevait, naissant sur la scène principale de la salle. La taverne de la Dent d’Or était connue pour accueillir les artistes les plus célèbres de Caladan. La plupart d’entre eux s’étaient produits au moins une fois dans le Palais Atréides et certains, plus rares cependant, connaissaient personnellement le Comte. Et les ménestrels avaient toujours cette fâcheuse tendance à se montrer trop loquaces et peu discrets, en somme. En clair, c’était un lieu idéal pour récolter des informations pour qui savait écouter.

Et Alia était toute ouïe.

La chanson se termina sur une note aiguë, presque cristalline. La jeune femme releva lentement la tête, cherchant du regard l’artiste sur scène. Elle la connaissait. A dire vrai, tout le monde connaissait Plume, la ménestrelle personnelle du Comte. Et sa messagère, aussi, à ce que l’on racontait. D’un geste grâcile, Alia leva une main à l’adresse de la ménestrelle. Cette dernière, ayant fini sa représentation, cherchait du regard une brave âme pour lui offrir quelque breuvage. Un sourire dansant sur ses lèvres, la jeune femme invita Plume à rejoindre sa table. La ménestrelle se leva dans un souffle, aussi légère qu’une brise d’été. D’un pas souple et élégant, elle la rejoignit. Un serveur, âgé d’une douzaine d’années à peine, s’enquit alors de leur commande.

- Un verre pour cette demoiselle, s'il vous plait. La même chose pour moi.

Du bout des doigts, elle repoussa son verre où baignaient encore quelques larmes d’alcool. Deux pièces tintèrent sur la table. Le serveur les cueillit prestement, opina du chef et s’en fut. Alia reposa son attention sur la ménestrelle qui venait maintenant de s’installer à sa table, bien en face d’elle. Elle souriait doucement, aimablement.

- C’est un honneur de vous accueillir à cette table, noble Plume. Je m’appelle Alia, enchantée.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

ancienPlume
Voir le profil de l'utilisateur
La Blanche
MENESTRELLE
avatar
Joueur
Féminin

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 20/03/2012

Personnage

...
AGE: Age de votre personnage
SURNOM:
PROFESSION:
La BlancheMENESTRELLE
Message Sujet: Re: A quoi rêve l'eau dormante ? | Jeu 28 Fév - 8:54

Désolée je n'avais pas vu ce RP comme tu peux t'en douter.


Etre chimère, appartenir au comte, cela avait nombre d'avantages, plus encore que ne pouvaient en rêver les gens normaux, être une chimère ailée, qui plus est, était un bonheur de chaque instant. Je pouvais voler au dessus des terres habitées ou non, visiter jusqu'aux confins du monde connu ou inconnu, voir ce que nul ne pouvait jamais voir....Et vous savez quand votre grand-mère dit qu'il y a un arc en ciel caché derrière les nuages ? Et bien c'est vrai, en fait il y en a même plein, c'est d'une beauté indescriptible. Comment déprimer, être triste, quand on a vu cela ? Comment se prendre la tête sur des problèmes quotidiens quand il est si aisé de prendre du recul ? Oui, être chimère était un bonheur de chaque instant et appartenir au comte m'avait permis de trouver des amis, une famille, un endroit où j'avais envie de revenir après avoir visité le monde, un homme que j'admirais et que je souhaitais aider. Mais tout cela n'allait pas sans quelques obligations, obligations sociales pour la plupart et parmi elles le fait de me mêler aux autres ménestrels et troubadours dans les tavernes environnantes pour montrer que j'étais toujours là et afficher ma loyauté au Comte. Une obligation qui n'était pas, pour autant, un calvaire, j'avais toujours aimé chanter et danser, mon état de chimère me donnait une grâce peu commune et me permettait donc d'illuminer le regard des spectateurs et c'était un bonheur que de voir leurs regard émerveillés. J'aimais faire plaisir aux gens, leur donner un peu de rêve, leur donner un aperçu de ce que l'on peut voir derrière le nuages, les sortir de la grisaille qui habille parfois leur cœur et que je peux discerner sur leurs visages passifs.

J'étais donc, ce soir là, à la Dent d'Or c'était une taverne ne payant pas de mine, mais j'aimais mieux me produire pour les gens qui y trainaient que pour tous ces nobles trop riches et trop blasés qui venaient au chateau du Comte. Eux savaient encore s'émerveiller, leurs yeux n'avaient vu ni or ni soie ni brocarts et n'étaient pas aveuglés par la richesse comme ceux des nobles, la richesse et le pouvoir qu'ils recherchaient avec une agressivité farouche en détruisant tout ce qui pourrait se mettre sur leur chemin.

J'avais dansé une première fois en début de soirée, contant l'histoire célèbre d'une femme amoureuse et d'un homme qui ne l'était pas. L'histoire triste d'un coeur offert à qui n'en avait pas le désir, un cœur piétiné qu'un autre homme sut réparer. J'avais aperçu dans al foule un groupe d'enfants et une fois la danse finie j'étais allée me mêler à eux, leur racontant les histoires que ma mère m'avait contées quand j'étais enfant. Puis il s'était tard, leurs parents les avaient emmenés se coucher et n'étaient restés dans la taverne que des adultes.

Cette seconde dans était donc différente, elle contait le ciel et ses merveilles, les arcs en ciel, l'orage, le soleil par dessus les nuages, la liberté et l'ivresse, elle contait ma vie et mes joies, tentant d'offrir à ces inconnus un aperçu de mon quotidien. A peine avais-je fini qu'une jeune femme me fit signe de loin, je souris et m'approchais de sa table.


"Enchantée Alia, c'est un plaisir de me joindre à vous"

Le serveur revint avec les verres tandis que je m'asseyais, je pris le mien, le fis tourner entre mes doigts fins, j'aimais ce contact rude, imparfait, doux aussi. J'aimais le verre bien plus que son contenu finalement car si je buvais avec plaisir, adorant el gout de certains alcools de fruits, je n'aimais pas spécialement l'ivresse de l'alcool, surtout chez les autres d'ailleurs. L'ivresse de l'altitude suffisait amplement à mon bonheur, je ne buvais donc qu'avec parcimonie, pour apprécier le gout de mes boissons préférées, et par obligation sociale, bien sur.
Chez le Comte cela m'était difficile de ne pas boire de trop, chacun voulait m'offrir un verre et la politesse m'obligeait à accepter. J'avais fini par tricher en ne buvant qu'une gorgée de chaque verre, le reposant discrètement dès que possible.


"Qu'est-ce qui vaut à Caladan la joie de votre présence ?"

demandais-je tout en observant la jeune femme en face de moi, souriant légèrement, intriguée par celle qui avait pris la peine de m'offrir un verre. Généralement j'étais plutôt invitée par des hommes ayant des espoirs inconsidérés.

Revenir en haut Aller en bas

Alia
Voir le profil de l'utilisateur
Celle-qui-écoute
SOEUR ITINERANTE
avatar
Joueur
Féminin

AGE : 25
MESSAGES : 230
DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

Personnage

...
AGE: 27 ans
SURNOM: Celle-qui-écoute
PROFESSION: Soeur Itinérante
Celle-qui-écouteSOEUR ITINERANTE
Message Sujet: Re: A quoi rêve l'eau dormante ? | Jeu 28 Fév - 16:13

La ménestrelle s’assit. Alia la contempla du coin de l’œil. Il y avait une douceur et une majesté surprenante dans ses traits. Ils dégageaient une aura étrange ; l’imprégnant de mystère, et de divin aussi. Il y avait de ces regards qui ne trompaient pas. Un éclat qui ne brillait que dans les yeux qui avaient frôlé les cieux. L’espace d’un instant, la jeune femme fut troublée par la proximité d’une beauté. Elle se ressaisit presque aussitôt. Elle ne pouvait s’y tromper. Cette créature était une chimère, imbibée d’une magie obscure. C’était cet inconnu qui attirait tant Alia.

Elle sourit doucement, détournant légèrement le regard. Ses yeux se perdirent un instant dans les reflets ambrés de l’alcool qui tournoyait dans son verre. Là aussi, cette danse avait quelque chose d’envoûtant. Nulle surprise que tant d’hommes aient succombé à ses attraits. L’alcool possédait un emprise incomparable sur l’esprit lorsqu’on s’y adonnait.

- L’amour, finit-elle par lancer dans un murmure, presque inaudible.

Elle releva le regard, lentement, le plantant dans celui de Plume. Un sourire étira le coin de ses lèvres. Ses yeux brillaient d’une lueur amusée.

- L’amour de l’art, bien entendu. Caladan est le lieu inespéré pour ces gens qui ne vivent que pour l’art. Et c’est bien un des seuls lieux où l’on peut espérer entendre, admirer et même discuter avec la ménestrelle d’un Comte.

Elle se pencha en avant, posant une main sur la table. Toute son attention était entièrement focalisée sur la chimère qui lui faisait face. La lueur qui dansait dans ses yeux se faisaient de plus en plus présente. Tout sourire avait disparu cependant.

- Et qui n’est mieux renseigné sur les travers de notre fantastique royaume que la messagère des Atréides ?

Sa voix n’était qu’un murmure mais son ton était grave et pénétrant. Plume ne pouvait se fourvoyer, Alia savait pertinemment qui elle était et quel était son véritable rôle dans la danse du Comte.


Revenir en haut Aller en bas

ancienPlume
Voir le profil de l'utilisateur
La Blanche
MENESTRELLE
avatar
Joueur
Féminin

MESSAGES : 92
DATE D'INSCRIPTION : 20/03/2012

Personnage

...
AGE: Age de votre personnage
SURNOM:
PROFESSION:
La BlancheMENESTRELLE
Message Sujet: Re: A quoi rêve l'eau dormante ? | Sam 30 Mar - 14:46

Je souris légèrement, ainsi donc la musique l'intéresse moins que la politique, voilà qui risque d'être décevant pour elle alors. Si nombre de chimères haïssent leur maitre qui les exploite, j'ai pour le Comte une admiration et un amour, platonique, filial presque, des plus réels. Me faire parler de ce qu'il fait sera des plus difficile, d'abord parce que je m'en tiens à l'écart, par prudence et ensuite parce que je ne le trahirais pas, quoiqu'il arrive. Il m'a offert un toit, un foyer, une famille, ma liberté, tout ce qui aujourd'hui fait partie de ma vie je le lui dois.

"Je crains de n'être pas très utile, la messagère ne connait pas le message"

répondis-je en dégustant une gorgée du nectar, sans alcool, contenu dans mon verre.

"Mais pour l'amour de l'Art je suis une interlocutrice plus intéressante"

Je pourrais discourir des heures sur les chants, les notes, les danses, sur les sentiments que nous tentons parfois de transmettre, sur les avantages de l'art, sur le mode de communication si beau et pur qu'il offre, sur la beauté d'un lever de soleil au dessus des nuages ou du chant d'une cascade, art naturel que la plupart ignorent. Oui, sur ce sujet je sais être passionnée à défaut de passionnante.

J'observe la salle puis la jeune femme, elle dénote un peu dans cette auberge, je ne saurais dire pourquoi, il y a en elle quelque chose de sauvage quand l'auberge est...d'une sauvagerie différente, comme un lynx et un loup, tous deux sauvages et libres, tous deux si proches et si différents en même temps. J'écoute les chants sur la scène, le bruit des verres sur les tables, le brouhaha des conversations, le cliquetis des talons de serveuse, malgré moi mes doigts se joignent à cette mélopée étrange et rythmée, tambourinant avec légèreté sur le bois noir de la table qui nous sépare, danse étrange et légère, discrète, incontrôlable. J'attends al réaction de mon hôtesse, sera-t-elle déçue au point de s'en aller ? Décidera-t-elle de tenter sa chance malgré tout, décidera-t-elle de profiter d'une conversation plus banale ?
Revenir en haut Aller en bas

Alia
Voir le profil de l'utilisateur
Celle-qui-écoute
SOEUR ITINERANTE
avatar
Joueur
Féminin

AGE : 25
MESSAGES : 230
DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

Personnage

...
AGE: 27 ans
SURNOM: Celle-qui-écoute
PROFESSION: Soeur Itinérante
Celle-qui-écouteSOEUR ITINERANTE
Message Sujet: Re: A quoi rêve l'eau dormante ? | Sam 4 Mai - 13:37

Alia porta le verre à ses lèvres, ne quittant pas un instant le regard de la chimère. Quelle créature fascinante ! Il y avait de la beauté, de l’élégance et du mystère dans son attitude, ses gestes. Elle exaltait une énergie perturbante. La jeune femme but quelques gorgées puis soupira en posant le verre. Ses doigts s’attardèrent un moment sur les contours de celui-ci. Un objet marqué par le temps, les multiples usages et d’innombrables expériences. C’était cela. Ce qu’Alia préférait avant tout, c’était découvrir l’histoire de chacun, tirer les souvenirs de chaque scène et les ancrer profondément dans sa mémoire. Car si les hommes venaient à oublier, le Bene Gesserit se souvenait. Toujours.

- Allons, je vous taquinais à propos de ce cher Comte. C’est un homme honnête et droit, je ne douterais en aucun de ses décisions.

Si la sorcière qu’elle était avait voulu obtenir quelques informations concernant la famille Atréides, elle aurait pu déployer bien plus de talent pour y parvenir. Plume était un atout intéressant, sans aucun doute, mais ce n’était pas ses liens avec le Comte qui l’attirait vers elle. Alia haussa les épaules, faussement innocente. La question n’avait été qu’une introduction, un test tout au plus. Il lui avait permis de cerner quelques aspects de la chimère. Alia jouait et Plume était sa partenaire du soir.

- L’Art est un loisir complexe et envoûtant. Je tenais encore à vous féliciter pour vos talents de danseuse. Je ne m’attendais guère à trouver la ménestrelle officielle de la famille Atréides en pareil lieu. C’est une vertu que de ne jamais trop s’éloigner du peuple.

Bien sûr, Alia ne disait pas toute la vérité. Elle avait récolté quelques informations concernant les habitudes de l’artiste et avait déniché quelques endroits de rencontre potentiels. Alia ne restait en capitale Atréides que quelques jours seulement mais elle avait espéré pouvoir rencontrer la jeune chimère. Le hasard avait fait le reste.

La jeune femme se détendit légèrement en s’enfonçant dans le dossier de sa chaise décidément peu confortable, invitant Plume à en faire de même.

- Mais ce qui m’intrigue davantage, c’est votre histoire, Plume. Je suis une conteuse, une dévoreuse de légendes et de mythe. Mais ce que je préfère avant tout, ce sont les histoires des êtres que l’on raconte. Certaines sont incroyables, d’autres banales. Mais leur véritable potentiel n’est révélé que par un bon conteur.

Elle chassa un insecte imaginaire d’un geste de la main.

- Bref, tout cela pour vous demander de façon bien impudique s’il en est, de me conter une partie de votre histoire si vous l’acceptez. Il est fascinant qu’une chimère ait pu se hisser si haut et si bien dans les échelons du Royaume. Le Comte est connu pour son goût des chimères et des artistes talentueux, mais comment avez-vous fait pour attirer son attention ?


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Joueur
Personnage
Message Sujet: Re: A quoi rêve l'eau dormante ? |

Revenir en haut Aller en bas

A quoi rêve l'eau dormante ?




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rêves d'Inverness - Forum roleplay :: Capitale Caladan-